Louanges à Allāh le Seigneur des Mondes et que l'honneur et l'élévation en degrés soient accordées à notre Maître Muḥammad

Le grand savant, le muḥaddiṫ , ᵌabdul-Lāhi bnu muḥammad bni yūsuf al-ᵌabdariy, a dit que "Celui qui connaît la science des awfāq, celui-là connaît le secret des nombres que l'on écrit dans les ḥurūz. Chaque lettre a un chiffre qui lui correspond; le 'alif chez ces savants correspond au chiffre 1, le bā' au chiffre 2, le jīm au chiffre 3, puis après cela les dizaines et les centaines.

Ces savants extraient ces nombres à partir des Noms de Allāh ainsi que des versets du Qur’ān, et dans ces nombres il y a des secrets comme dans les versets il y a des secrets contre le mal qui touche la personne ensorcelée, pour la guérison du malade et autre que cela.

‘Abū maḥāsini l-qāwūqjiyy connaissait cette science; de nos jours, peu sont ceux qui connaissent cela, et cela rentre sous la catégorie de al-‘istiṡfā’ par le Qur’ān et le ḋikr de Allāh.

Et même si les compagnons et les successeurs n'y ont pas eu recours cela reste licite selon la Loi de l'Islām."

 

Parmi les savants musulmans célèbres qui ont rédigés des ouvrages dans cette science, il y a :

  • Le ṡayḳ ‘Aḥmad bnu ᵌabdil-Lāhi al-mounᵌimi ad-damanhūriy aṡ-ṡāfiᵌiy al-mālikiy al-ḥanbaliy al-‘azhariy, le ṡayḳ de l’Université al-‘Azhar (de 1182H à 1190H), dans son livre ṡifā’ou ḓ-ḓam’āni bi sirri qalbi l-qur’ān, traite de la science des 'awfāq et cite même les nombres correspondant à certains Noms de Allāh (cf. scans du manuscrit ci-dessous).

 

     

 

Lire la suite