بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم


La louange est à Allah le Seigneur des mondes, que Allah honore et élève davantage le rang de notre maître Mouḥammad ṣalla l-Lāhou ﺀalayhi wa sallam et qu’Il préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle. Nous demandons à Allah qu’Il nous fasse apprendre ce que nous ignorons, qu’Il nous fasse nous rappeler de ce que nous avons oublié et qu’Il nous augmente en connaissance. Nous demandons à Allah de nous préserver de l’état des gens de l’enfer, nous demandons à Allah qu’Il fasse que nos intentions soient sincères par recherche de Son agrément

Lorsque l’homme est chez lui, qu’il se serve lui-même et s’il se met lui-même au service de son épouse au lieu d’attendre qu’elle soit à son service, ceci vaut mieux selon le jugement de Dieu.

 

Le Messager de Allah ṣalla l-Lāhou ﺀalayhi wa sallam a dit :

مَنْ تَوَاضَعَ لِلَّهِ دَرَجَةً رَفَعَهُ اللَّهُ دَرَجَةً حَتَّى  يَجْعَلَهُ فِي أَعْلَى عِلِّيِّينَ وَ مَن تَكَبَّرَ عَلَى اللَّهِ دَرَجَةً وَضَعَهُ اللَّهُ دَرَجَةً حَتَّى يَجْعَلَهُ فِي أَسْفَلَ سَافِلِيْن

 

(man tawāḍaﺀa lil-Lāhi daraĵatan rafaﺀahou l-Lāhou daraĵatan ḥattā yaĵﺀalahou fī ‘aﺀla ﺀilliyyīn wa man takabbara ﺀala l-Lāhi daraĵatan waḍaﺀahou l-Lāhou daraĵatan ḥattā yaĵﺀalahou fī  ‘asfala sāfilīn)

Ce qui signifie : « celui qui fait preuve de modestie d’un seul degré, Allah l’élève d’un degré jusqu’à ce qu’il arrive au plus haut de illiyyīn [qui est au-dessus du septième ciel]. Et celui qui fait preuve d’orgueil d’un degré, Allah le rabaisse d’un degré jusqu’à ce qu’il arrive à sa perte. [Rapporté par l’imam Ahmad]

Donc  c’est en fonction de la modestie du croyant ou de la croyante, par recherche de l’agrément de Allah qu’il ou elle est élevé(e) en degré jusqu’à être dans les plus haut des degrés selon le jugement de Allah». 

Il est requis que le mari agisse avec bienfaisance avec son épouse. Il est parvenu dans le ḥadīth :

 

 إِذَا أَحَبَّهَا أَكْرَمَهَا وَإِذَا كَرِهَهَا لَمْ يُهِنْهَا

 

(‘idhā ‘aḥabbahā ‘akramahā wa ‘idhā karihahā lam youhinhā)

 

Ce qui signifie : « S’il aime son épouse, il l’honore et s’il l’a déteste, il ne l’humilie pas ». Le Messager ṣalla l-Lāhou ﺀalayhi wa sallam  a considéré la modestie parmi les meilleurs des actes d’adoration. Le fait de se mettre d’accord sur ce qui comporte un bien (taṭawwouﺀ), c’est-à-dire s’entraider pour accomplir le bien est également est quelque chose de requis car chacun est alors éclairé par ce que son partenaire a comme compréhension et comme connaissance et se profiteront ainsi mutuellement. La modestie et la concordance sont des bases pour la réussite d’une vie conjugale. Le mari agit avec bienfaisance avec son épouse, en étant modeste et miséricordieux avec elle. Et l’épouse fait l’effort de s’accorder avec son mari et de l’aider pour les sujets de la religion et du bas monde.

 

Le Messager de Allah ṣalla l-Lāhou ﺀalayhi wa sallam  a dit :

 

 مَا كَانَ الرِّفْقُ فِي شَيْءٍ إِلَّا زَانَه

(mā kāna r-rifqou fī chay’in ‘illā zānah)

 [Rapporté par Mouslim] dans son Ṣaḥīḥ 

Ce qui signifie : « Chaque fois que la douceur intervient dans quelque chose, elle la rend plus belle. »  et dans une autre version de ce ḥadīth :

 

 إنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الرِّفْقَ فِي الأَمْرِ كُلِّهِ

 (‘inna l-Lāha youḥibbou r-rifqa fi-l’amri koullihi)

Ce qui signifie : « Allah agrée la douceur en toute chose.» [Rapporté par Mouslim]

La douceur c’est le contraire de la violence. Allah ﺀazza wa ĵall agrée pour Son esclave croyant qu’il utilise la douceur en toutes choses. Celui qui veut être ainsi, alors qu’il imite le comportement du Prophète ṣalla l-Lāhou ﺀalayhi wa sallam et qu’il adopte ses caractères. S’il souhaite ordonner le bien à son épouse, qu’il le fasse avec douceur et non avec violence car très souvent cela conduit à des résultats positifs. Alors que dans la plupart des cas la dureté conduit à l’inverse de ce qui est recherché. Ainsi lorsque l’époux souhaite ordonner à son épouse qui délaisse l’accomplissement d’une obligation telle qu’une des cinq prières obligatoires qu’il le fasse de sorte à ce qu’il ne provoque pas son entêtement. De même lorsqu’il s’agit d’interdire une chose blâmable, la douceur permettra généralement d’y parvenir plus facilement.

Qu’il observe le profil de son épouse afin qu’il adopte un comportement adéquat. S’il lui suffit d’un regard pour se faire comprendre alors qu’il ne surenchérisse pas. Sinon, qu’il utilise une expression explicite en choisissant les termes et le ton que l’épouse accepte, de sorte qu’elle ne se sente pas blessée dans son amour propre et qu’elle se mette sur la défensive et fasse preuve d’orgueil.

 

(à suivre…)

 

الحَمْدُ لله رَبِّ العَالَمِيْنَ

La louange est à Allāh, le Créateur du monde.