بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم


La louange est à Allah le Seigneur des mondes, que Allah honore et élève davantage le rang de notre maître Mouḥammad ṣalla l-Lāhou ﺀalayhi wa sallam et qu’Il préserve sa communauté de ce qu’il craint pour elle. Nous demandons à Allah qu’Il nous fasse apprendre ce que nous ignorons, qu’Il nous fasse nous rappeler de ce que nous avons oublié et qu’Il nous augmente en connaissance. Nous demandons à Allah de nous préserver de l’état des gens de l’enfer, nous demandons à Allah qu’Il fasse que nos intentions soient sincères par recherche de Son agrément


De même si une femme parle à son mari de manière dure et froide qu’il n’agisse pas avec elle de la même manière mais il convient plutôt qu’il la raisonne. S’il veut vraiment qu’elle accepte ses conseils alors il se doit de délaisser la rudesse et la violence. C’est en agissant avec douceur et intelligence qu’il l’aidera à accepter la vérité.

Même si elle a délaissé la prière les savants ont dit : « Il ne la frappe pas mais il lui donne le conseil. » La douceur entre les époux est donc fondamentale et la bienfaisance est la réponse à donner à celui des deux qui a mal agit. Chaque fois que la douceur accompagne une chose, elle l’embellit. Allah dit à Son Messager :

 

﴿فَبِمَا رَحۡمَةٍ مِّنَ ٱللَّهِ لِنۡتَ لَهُمۡ وَلَوۡ كُنۡتَ فَظًّا غَلِيظَ ٱلۡقَلۡبِ لاَنۡفَضُّواْ مِنۡ حَوۡلِكَ﴾

(fabimā raḥmatin mina l-Lāhi linta lahoum wa law kounta faẓ-ẓan ghaliẓa l-qalbi lanfaḍḍou min ḥawlika)

 

Ce qui signifie : « C’est par une miséricorde de Allah que tu es doux avec eux et si tu avais été rude au cœur dur, ils ne seraient pas restés autour de toi » [soūratou Āli ﺀimrān/159] c’est-à-dire que la douceur du Prophète ṣalla l-Lāhou ﺀalayhi est une miséricorde de la part de Allah. Il est parvenu dans le hadith :

إِنَّ اللَّهَ يُعطِي عَلَى الرِّفْقِ مَا لَا يُعْطِي عَلَى العُنْفِ

(‘inna l-Lāha youﺀṭī ﺀalā r-rifqi ma lā youﺀṭī ﺀalā lﺀounf)

 

Ce qui signifie : « Allah accorde à ce qui est fait avec douceur ce qu’Il n’accorde pas à ce qui est fait avec dureté » [Rapporté par Mouslim]. La douceur est une parure pour le croyant et cela ne veut pas dire que l’homme doit laisser son épouse lui manquer de respect.

Allah a ordonné des choses pour la femme qu’Il n’a pas ordonnées à l’homme et à ce dernier ce qu’Il n’a pas ordonné à la femme. Chacun des deux doit patienter pour accomplir ce que Allah lui a ordonné en étant sincère pour rechercher Son agrément. Que chacun cherche l’exemple et trouve le modèle dans la conduite des Prophètes et des vertueux qui l’ont précédés.

Ainsi l’homme assure les dépenses avec modération de sorte qu’il ne fasse vivre son épouse ni dans la misère ni dans l’outrance et le gaspillage. Il lui enseigne ce dont elle a besoin comme science religieuse, l’exhorte et lui rappelle le châtiment de Allah. Il l’a soutient lorsqu’elle accouche et ne lui montre pas qu’il est chagriné si elle a eu une fille. Il ne divulgue pas son secret, et ne pense pas du mal d’elle. Il lui est interdit de la divorcer quand elle a ses menstrues ni même pendant une période inter menstruelle durant laquelle il a eu un rapport avec elle car cela est un péché même si le divorce reste effectif. 

Allah tabāraka wa taﺀālā dit :

﴿ٱلرِّجَالُ قَوَّامُونَ عَلَى ٱلنِّسَآءِ بِمَا فَضَّلَ ٱللَّهُ بَعۡضَهُمۡ عَلَىٰ بَعۡضٍ وَبِمَآ أَنۡفَقُواْ مِنۡ أَمۡوَالِهِمۡ﴾ 

(Ar-riĵālou qawwāmoūna ﺀala n-nisā’i bimā faḍḍala l-Lāhou baﺀḍahoum ﺀalā baﺀḍin wa bimā ’anfaqoū min ’amwālihim)

[soūratou n-Nisā’/ 34]. Ce verset signifie que Allah a accordé aux hommes une responsabilité sur les femmes. Il a fait que le divorce soit prononcé par le mari et non par la femme parce que la part de raison que Dieu a accordé à Ses esclaves hommes dépasse la part de raison qu’Il a accordé aux femmes. La part de raison de tous les hommes dépasse la part de raison de toutes les femmes. De même la force physique que Allah a accordée aux hommes dépasse celle qu’Il a accordé aux femmes. Pour preuve le ḥadīth :

النِّساءُ ناقِصاةٌ عَقْلاً وَدِينًا

(‘an-nisā’ou nāqisatoun ﺀaqlan wa dīnā)

En général les hommes sont plus forts que les femmes par la raison et par la force physique et cela ne signifie pas que tous les hommes sont plus raisonnables et plus forts que toutes les femmes. En effet certaines femmes sont plus fortes par la raison que beaucoup d’hommes.

Quant à sa parole « ناقِصاةٌ َدِينًا » qui signifie  « elles sont moins dotées que les hommes religieusement » ce n’est pas un rabaissement pour la femme mais la signification est que la femme du fait qu’elle s’arrête de prier ou de jeûner pendant les menstrues et les lochies, elle n’obtient pas autant de récompense que l’homme.

Allah tabāraka wa taﺀālā dit :

﴿وَلِلرِّجَالِ عَلَيۡهِنَّ دَرَجَةٌ﴾

(Wa li r-riĵāli ﺀalayhinna daraĵah)

 [soūratou l-Baqarah/228] ce qui signifie « Les hommes ont un degré supérieur sur les femmes ». Parce que c’est l’homme qui est chargé de subvenir à la charge de sa femme du fait de son autorité sur elle. Pour cela, Allah tabāraka wa taﺀālā a fait que la charge obligatoire soit assurée par les hommes par conséquent les femmes doivent s’attacher à l’autorisation du mari.

Quant à ceux qui veulent outrepasser ce que Allah nous a annoncé dans Sa Loi, il aura été injuste envers lui-même et il aura été injuste envers autrui. Ibnou l-Ĵawziyy a dit : « Il convient à la femme qui est raisonnable quand elle trouve un mari vertueux qui lui convient, de s’appliquer à gagner sa satisfaction et à éviter tout ce qui peut lui nuire. Car le fait qu’elle lui nuise ou lui fasse mal au cœur, peut le conduire à se lasser d’elle. Si cela demeure dans son cœur il se peut qu’à la première occasion, il l’abandonne ou préfère une autre. Il est possible que lui, trouve une autre femme et qu’elle ne trouve pas un autre mari. »

 (à suivre…)


الحَمْدُ لله رَبِّ العَالَمِيْنَ

La louange est à Allāh, le Créateur du monde.