بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيم


La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maītre Mouḥammad Al-‘Amīn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier Mouḥammad.

Le Messager de Allāh nous a indubitablement annoncé la survenue des discordes. Il nous a incités à nous empresser d’accomplir les bonnes œuvres avant que le cœur ne soit préoccupé par les discordes. C’est ainsi qu’il a dit, dans ce qu’a rapporté Mouslim :

بَادِرُوا بالأَعْمَالِ فِتَنًا كَقِطَعِ اللَّيْلِ الـمُظْلِمِ يُصْبِحُ الرَّجُلُ مُؤْمِنًا وَيُمْسِي كَافِرًا أَوْ يُمْسِي مُؤْمِنًا ويُصْبِحُ كَافِرًا يَبِيعُ دِينَهُ بِعَرَضٍ مِنَ الدُّنْيَا

ce qui signifie : « Empressez-vous d’accomplir les œuvres de bien avant que des discordes semblables aux pans d’une nuit obscure ne surviennent. L’Homme sera croyant le matin et mécréant le soir ou croyant le soir et mécréant le matin. Il vendra sa religion pour un bien du bas monde

Ce ḥadīth nous incite à accomplir les bonnes œuvres avec hâte avant que les nombreuses discordes à venir nous en empêchent. Elles s’accumuleront comme s’accumulent les ténèbres une nuit sans lune.

Le Prophète nous a décrit un exemple parmi les tragédies qui découleront de ces discordes : l’un sera croyant le soir et mécréant le matin suivant et inversement pour l’autre. La gravité de ces discordes sera telle que l’un et l’autre changent en un seul jour que Allāh nous en préserve.

Dans une version de Aboū Dāwoūd, le Prophète a dit :

إِنَّ بينَ يَدَيِ الساعة فِتَنًا كقِطَعِ الليلِ المـُظلِمِ يُصبح الرجلُ فيها مؤمنًا ويُسمي كافرًا ويُسمي مؤمنًا ويُصبح كافرًا القاعدُ فيها خيرٌ من القائمِ والماشي فيها خير من الساعي فكسّروا قِسِيَّكُم وقطّعوا أوتاركم واضربوا سيوفَكم بالحجارة فإِنْ دَخَلَ – يعني على أحد منكم – فليكن كخيرِ ابنَيْ ءادَمَ

ce qui signifie : « Peu avant le jour du Jugement, il y aura des discordes semblables aux pans d’une nuit obscure. En ce temps-là, l’Homme sera croyant le matin et mécréant le soir ou croyant le soir et mécréant le matin.  Il vaudra mieux être assis que debout ou marcher plutôt que d’être engagé dans la nuisance. Alors, cassez vos arcs, coupez vos cordes et frappez vos épées avec la pierre. Si l’un d’entre vous est attaqué par quelqu’un, il convient qu’il soit comme le meilleur des deux fils de ‘Ādam ».

C’est à dire d’être comme Hābil, car c’est son frère Qābil qui l’a tué, tout comme Allāh taﺀālā nous l’a appris dans soūratou l-Mā’idah :

﴿وَٱتۡلُ عَلَيۡهِمۡ نَبَأَ ٱبۡنَىۡ ءادَمَ بِٱلۡحَقِّ إِذۡ قَرَّبَا قُرۡبَانًا فَتُقُبِّلَ مِن أَحَدِهِمَا وَلَمۡ يُتَقَبَّلۡ مِنَ ٱلآخَرِ قَالَ لَأَقۡتُلَنَّكَ قَالَ إِنَّمَا يَتَقَبَّلُ ٱللَّهُ مِنَ ٱلۡمُتَّقِينَ (۲٧) لَئِنۢ بَسَطتَ إِلَىَّ يَدَكَ لِتَقۡتُلَنِى مَآ أَنَاْ بِبَاسِطٍ يَدِىَ إِلَيۡكَ لِأَقۡتُلَكَ إِنِّىۤ أَخَافُ ٱللَّهَ رَبَّ ٱلۡعَالَمِينَ (۲٨) ﴾

ce qui signifie : « Et cite-leur en vérité le récit des deux fils de ‘Ādam lorsqu’ils ont chacun offert une offrande ; celle de l’un a été acceptée, mais pas celle de l’autre. Ce dernier lui dit : “ Je vais te tuer ”, mais le premier lui répondit : “ Allāh accepte plutôt de ceux qui le craignent. Je jure par Allāh que si tu lèves ta main vers moi pour me tuer, je ne lèverai certainement pas ma main vers toi pour te tuer. Certes je crains Allāh le Seigneur des mondes”» [Soūratou l-Mā’idah / 27-28].

Dans la version de Aboū Dāwoūd , il y a également la parole du Prophète:

إِنَّ بَيْنَ أَيْدِيكُمْ فِتَنًا كَقِطَعِ اللَّيْلِ الْمُظْلِمِ يُصْبِحُ الرَّجُلُ فِيهَا مُؤْمِنًا وَيُمْسِي كَافِرًا وَيُمْسِي مُؤْمِنًا وَيُصْبِحُ كَافِرًا الْقَاعِدُ فِيهَا خَيْرٌ مِنَ الْقَائِمِ وَالْقَائِمُ فِيهَا خَيْرٌ مِنَ الْمَاشِي وَالْمَاشِي فِيهَا خَيْرٌ مِنَ السَّاعِي

ce qui signifie : « Il y aura bientôt des discordes semblables aux pans d’une nuit obscure. En ce temps-là, l’Homme sera croyant le matin et mécréant le soir ou croyant le soir et mécréant le matin. Il vaudra mieux être assis que debout, debout que marcher ou marcher plutôt que de participer à la nuisance ».

Les compagnons lui ont dit : « Que nous ordonnes-tu alors de faire ? »

Il a répondu ﺀalayhi ṣ-ṣalātou wa s-salām :

كُونُوا أَحْلاسَ بُيُوتِكُمْ

ce qui signifie : « Restez chez vous, n’y participez pas ».

Et cela est en raison de la gravité d’assassiner un musulman, et de la crainte que la personne ne se retrouve à nuire injustement et gravement à autrui.

L’Imam Aḥmad a rapporté dans son Mousnad d’après Saīﺀd ibnou Zayd, que le Messager de Allāh a décrit les discordes qui vont arriver comme les pans d’une nuit obscure. Il a dit :

قَد يَذهَبُ فِيهَا النَّاسُ أَسْرَعَ  ذَهَابٍ

ce qui signifie : « Il se peut que beaucoup de gens meurent. »
On lui a dit : « Est-ce qu’ils vont tous périr ou seulement certains d’entre eux ? »
Il a répondu :

حَسْبُهُمْ أَو بِحَسْبِهِمُ القَتْلُ

ce qui signifie : « Il y aura beaucoup de tueries ».

Que Allāh nous préserve du fait de participer aux discordes et du fait de commettre des injustices ! Mes frères de Foi, prenez-garde pour ne pas vous entraîner à participer aux discordes. Éloignez-vous de leurs causes, profitez de vos temps pour accomplir vos actes d’obéissance. Gardez-vous d’aller tuer injustement les gens. En plus des conséquences devant la justice dans ce bas-monde, Allāh fait que sa rétribution est l’enfer (s’il ne lui est pas pardonné); Il le maudit et lui prépare un grand châtiment. Notre Seigneur tabāraka wa taﺀālā dit :

﴿مِنۡ أَجۡلِ ذٰلِكَ كَتَبۡنَا عَلَىٰ بَنِيٓ إِسۡرَآئِيلَ أَنَّهُ مَنۡ قَتَلَ نَفۡسَۢا بِغَيۡرِ نفۡسٍ أَوۡ فَسَادٍ فِى ٱلأَرۡضِ فَكَأَنَّمَا قَتَلَ ٱلنَّاسَ جَمِيعًا وَمَنۡ أَحۡيَاهَا فَكَأَنَّمـَـآ أَحۡيَا النَّاسَ جَمِيعًا وَلَقَدۡ جَآءَتۡهُمۡ رُسُلُنَا بِٱلّبَيِّنَــــٰتِ ثُمَّ إِنَّ كَثِيرًا مِّنۡهُمۡ بَعۡدَ ذٰلِكَ فِى ٱلأَرۡضِ لَمُسۡرِفُونَ﴾

ce qui signifie : « Pour cela Nous avons prescrit aux fils de ‘Isrā’īl que celui qui tue quelqu’un injustement ou sans nuisance sur terre, c’est comme s’il a tué tout le monde. Celui qui sauve une personne, c’est comme s’il a sauvé tout le monde. Nos messagers leur ont fait parvenir de Notre part les preuves claires ; mais après cela, beaucoup d’entre eux commettent le mal sur terre », [sourat al-Mā’idah / 32].

Gardez-vous également de prendre le bien des gens injustement, car les conséquences de cela sont gravissimes. Évitez et éloignez-vous de ceux qui appellent à l’assassinat et à l’injustice. Al-Ḥākim a rapporté que Messager de Allāh a dit :

يَأتِي على النَّاسِ سَنَواتٌ جَدِعاتٌ يُصَدّقُ فيها الكاذِبُ ويُكذَّبُ فيها الصّادقُ ويُؤتَمَنُ فيها الخائِنُ ويُخَوَّنُ فِيها الأَمِينُ وينطِقُ فيها الرُّوَيْبِضَةُ

ce qui signifie : « Les gens vivront des années graves durant lesquelles le menteur sera considéré comme étant véridique et le véridique sera considéré comme étant menteur. Le traître sera considéré comme étant quelqu’un d’honnête, et celui qui est honnête sera considéré comme étant un traître. Et des gens futiles (rouwaybidah) s’exprimeront » Il lui a été dit : « Ô Messager de Allāh, c’est qui ar-rouwaybidah». Il a dit ce qui signifie : « La personne futile qui s’exprime à propos des sujets généraux des gens. »

Et justement de nos jours, nous vivons dans les années que le Messager de Allāh a mentionnées. Alors préserve ton âme, protège ta famille et tes proches de tomber dans les discordes. Occupe-toi, ainsi que ta famille, à apprendre et à enseigner la religion et à multiplier les adorations. Œuvre pour sauver ton âme, car tu auras à rendre des comptes et tu seras interrogé. Que Allāh ta`âlâ nous évite l’insouciance envers les cours de Religion. Que Allāh taﺀālā nous préserve des ténèbres de l’injustice et nous fasse quitter ce bas monde sains et saufs.

 

 

الحَمْدُ لله رَبِّ العَالَمِيْنَ

La louange est à Allāh, le Créateur du monde.